COMMUNIQUÉS

SCANDALE : Génération Identitaire condamné à plus de 40 000 euros d’amende pour l’occupation du chantier de la mosquée islamiste de Poitiers !

Nous venons d’apprendre avec consternation la décision du Tribunal de Grande Instance de Poitiers qui vient de prononcer une condamnation hallucinante de 1 an de prison avec sursis et à plus de 40.000€ d’amende à l’encontre de 5 de nos anciens militants, Maxime, Benoit, Alban, Damien et Julien, accusés d’avoir organisé l’occupation pacifique du chantier de la Grande Mosquée de Poitiers en 2012. Plus de 70 militants de Génération Identitaire avaient occupé pacifiquement le toit du chantier de cette mosquée islamiste, pour réclamer un référendum sur la construction de mosquées et l’immigration.

Le procès était intenté par l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), antenne française des Frères Musulmans, organisation islamiste classée terroriste dans plusieurs pays. Par cette décision, la justice de notre pays montre clairement qu’elle a choisi son camp : celui des islamistes de l’UOIF contre celui des défenseurs de la France.

Après les attaques terroristes islamistes de Charlie Hebdo, du Bataclan, de la promenade des Anglais ou de Marseille, la condamnation de jeunes citoyens pacifiques avertissant les Français sur le danger que représentait le développement de l’islamisme et de l’immigration massive est particulièrement scandaleuse. Elle envoie un signal terrifiant à tous ceux qui dénoncent avec courage les islamistes et à toutes les victimes.

Révoltés par cette décision, les « 5 de Poitiers » et leurs avocats ont annoncé leur intention de faire immédiatement appel et de se battre jusqu’au bout.

Nous appelons solennellement aujourd’hui tous les adhérents, amis et sympathisants de Génération identitaire, mais plus largement tous les défenseurs de la France et tous ceux qui sont révoltés par cette décision à faire preuve de solidarité avec Maxime, Benoit, Alban, Damien et Julien et à publiquement faire part leur solidarité en partageant cette vidéo ou en apportant un soutien financier pour les aider à couvrir leurs frais d’avocats en faisant un don ici.

SDF morts de froid dans la rue : Macron préfère les migrants

Lancement de l’opération Génération Solidaire pour l’hiver 2018

Le froid a fait sa première victime en ce début de mois de décembre au Grau du Roi. Un drame qui résonne tragiquement avec l’objectif « zéro migrant dans la rue » annoncé cet été par Emmanuel Macron.

Chaque hiver ce sont pourtant des SDF français qui meurent par dizaines dans la rue. La priorité du chef de l’État de loger les « migrants » est donc une insulte lancée au visage des malheureux qui chaque année redoutent l’arrivée du froid mais aussi les centres d’hébergement où ils sont bien souvent la cible de bandes.

Depuis l’hiver 2012 et la mort d’un ancien légionnaire dans la rue, Génération Identitaire à travers son opération Génération Solidaire vient en aide à ceux de notre peuple qui ont connu un accident de la vie et ne connaissent plus la chaleur d’un foyer.

Aidez-nous à les aider et à dénoncer ce scandale qui dure depuis trop longtemps.

L’AFP, le Spiegel, L’Obs et le Standard pris la main dans le sac de la désinformation et de la diffamation

Ce samedi certains médias n’ont pas été en reste pour tenter de salir notre mouvement. Des journaux allemands et autrichiens à grande audience (Spiegel et Standard) ainsi que L’Obs ont titré que quinze membres de Génération Identitaire avaient été arrêtés pour possession d’armes à l’occasion de la manifestation interdite « Face aux islamistes : Défendons l’Europe ! ».

Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose comme l’écrivait Francis Bacon. Surtout si la rectification vient trois jours après nos demandes que nous avions pourtant adressées dès dimanche aux médias concernés preuves à l’appui. Le mal est fait et l’essentiel du lectorat passera à côté.

Cette « erreur de traduction » ne serait probablement pas arrivée si l’AFP n’avait pas titré sa dépêche « Manifestation de Génération Identitaire interdite à Paris : 15 gardes à vue pour port d’arme », ce qui est suffisamment (volontairement?) flou pour laisser penser que ce sont des membres de Génération Identitaire qui étaient concernés.

Bien entendu, aucun de nos membres n’a été arrêté ce jour-là pour quelque motif que ce soit. Plutôt que de chercher à criminaliser notre mouvement, certains médias pourraient plutôt souligner que notre droit constitutionnel de manifester a été violé ou que l’extrême gauche parisienne bénéficie d’une impunité quasi-totale malgré ses violences aussi lâches que récurrentes. Ils y gagneraient en crédibilité pour une fois.

Manifestation interdite : Génération Identitaire poursuit l’État !

La décision de la préfecture de police de Paris d’interdire la manifestation de Génération Identitaire « Face aux islamistes : Défendons l’Europe ! » prévue le 25 novembre reposait sur un seul prétexte : le manque d’effectifs pour assurer le maintien de l’ordre public au regard des différents rassemblements devant se tenir en même temps dans les rues de la capitale.

Au prix d’une discrimination inacceptable, la préfecture a donc laissé se dérouler plusieurs manifestations politiques non déclarées ou déposées largement après la nôtre.

Toutefois, contrairement à ce qu’elle prétendait jusque devant le tribunal administratif saisi en urgence d’une demande de suspension, l’administration disposait bel et bien d’importants moyens humains et matériels pour sécuriser l’événement.

Preuve en est le nombre de policiers et gendarmes dépêchés sur le lieu de rendez-vous afin de s’assurer que nul ne braverait l’interdiction (voir photos).

La faiblesse des effectifs policiers n’avait d’ailleurs jamais été évoquée lors des entretiens préparatoires avec la préfecture, tandis que le professionnalisme de notre service d’ordre était reconnu tant par les services de l’Etat que par le Juge des référés.

La notification tardive de l’interdiction ne nous a pas permis d’informer correctement tous les sympathisants désireux de se joindre à l’événement, qui ont été bloqués et refoulés sans ménagement vers le métro.

Nos responsables ont même été empêchés de se rendre sur place pour appeler à la dispersion.

La volonté de l’État était clairement d’entraver au maximum notre action.

Cette attitude inadmissible ne peut pas rester sans suite.

C’est pourquoi nos avocats déposeront dans les prochains jours une requête devant le tribunal administratif afin de constater l’illégalité de cette décision abusive et d’obtenir de justes dommages et intérêts.

Attaque contre un local identitaire, manifestation illégale : l’extrême-gauche parisienne se ridiculise

Vendredi 24 novembre vers 20 heures, à la veille de la manifestation « Face aux islamistes : Défendons l’Europe ! », un groupe d’extrême-gauche d’environ 25 individus a attaqué un local identitaire situé dans le 15ème arrondissement de Paris.

Après avoir brisé une vitre et jeté de la peinture sur une façade, le groupe a immédiatement pris la fuite. Pour courir plus vite, certains de ses membres se sont délestés de leur armement. Nos militants ont pu ainsi trouver, semés sur le trottoir, une matraque télescopique, des manches de pioche, une masse en fer… Un passant ayant filmé l’attaque et la fuite, sa vidéo a été transmise à la police.

Il est certain que ces individus appartiennent au même groupuscule dont le rassemblement non-autorisé a servi de prétexte à l’Etat pour interdire notre manifestation qui était, elle, déposée depuis plus d’un mois. Il est tout aussi certain que la détermination de nos militants sort renforcée de ce week-end. Tractages et collages continueront. Au grand jour, selon la méthode identitaire. Prochain rendez-vous dans les rues début janvier pour fêter Sainte Geneviève, la patronne de Paris !

PS : Nous appelons nos sympathisants à faire un don pour financer les suites légales que nous allons donner à cette affaire mais aussi les aménagements dont a besoin le local attaqué.

La mobilisation pour la manifestation « Défendre l’Europe face aux islamistes » de samedi continue !

Notre manifestation est prévue de longue date et son organisation s’est effectuée en coopération avec les autorités. Pourtant, la préfecture de police a émis hier soir un arrêté d’interdiction. Elle a ainsi cédé aux menaces et intimidations de l’extrême gauche violente qui ne supporte pas de voir la jeunesse se lever contre l’islamisme, responsable de tant de morts dans notre pays.

Nos avocats ont immédiatement déposé un référé liberté devant le Tribunal administratif et sont tout à fait confiants quant à l’issue de la procédure. Nous avons de grandes chances d’obtenir l’autorisation de notre manifestation, et attendons le résultat dans la matinée de samedi.

Pour le moment, nous vous invitons à partager cette publication pour montrer votre soutien et à rester mobilisés pour défendre l’Europe face aux islamistes !

Grande manifestation « Face aux islamistes : Défendons l’Europe ! » à Paris le 25 novembre

Grande manifestation « Face aux islamistes : Défendons l’Europe ! » à Paris le 25 novembre

Ces dernières années, l’Europe est régulièrement frappée par des attentats commis au nom de l’Islam.
Les islamistes ont déclaré la guerre à notre civilisation et leurs cibles sont notre peuple, notre mode de vie.
Nous n’oublierons pas toutes leurs victimes et nous n’accepterons jamais de vivre sous leur menace !

Le temps n’est plus aux mots ni aux bougies. Nous devons réagir, manifester notre colère et surtout montrer notre détermination à ceux qui pensent pouvoir nous terroriser et nous intimider.

Samedi 25 novembre, 2 ans après les attentats du Bataclan, Génération Identitaire organise une grande manifestation à Paris. Des bus seront organisés au départ des grandes villes de France.

Face aux islamistes, défendons l’Europe !

Plus d’informations seront disponibles sur l’événement Facebook :https://www.facebook.com/events/2038241459746195/